CER CONGO

 

Mars 2010

 

Mon séjour en Belgique par Fabien, Président du CER Congo-Kinshasa

 

Un rêve devenu une réalité. Quel était ce rêve ? Si voyager pour l’Europe me paraissait intéressant, palper ou vivre les réalités sur les activités du CER Belgique me semblait un événement plus grandiose dans la mesure ou l’expérience acquise me permettrait d’améliorer le fonctionnement du CER CONGO-KINSHASA .
Mais comment est-il devenu une réalité ? J’ai pu séjourner durant 30 jours en Europe et vivre ainsi ce qui hier était un rêve. Personne ici n’y croyait.

 

Mais du rêve à la réalité, que s’est-il passé ?

 

Peu avant mon départ, il faut avouer que cela n’a pas été du tout facile. Les démarches pour obtenir le visa au niveau du consul de Belgique en RDC, a fait naître un doute autour de mon voyage pour la Belgique. Il a fallu l’intervention du CER Belgique et de quelques notables résident à Kinshasa pour qu’en fin de compte on y parvienne. 
Arrivé à Bruxelles, le 01mars 2010, il y a lieu de signaler que je n’étais pas à l’abri du climat cela malgré toutes les précautions prises. De 40°C à 5°C, mon corps était congelé. Jours après jours, je m’adaptais et finalement le climat me paraissait habituel.

 

Et aussi, c’est sous un choc terrible que j’ai dû constater beaucoup de différences avec mon pays. Des bonnes infrastructures qui n’existent pas encore chez nous.

 

Pour ce qui est du motif de mon séjour à savoir, la formation : 
1. Avec le Dr Martine Faure Alderson sur la réflexologie Cranio-sacrale(RTTFA), je voudrais épingler deux éléments importants : 
a)La RTTFA est un appui nécessaire au CER Belgique comme au CER Congo-
    Kinshasa pour le renforcement de leur capacité. 
b)La RTTFA est la bienvenue surtout dans mon pays où le problème de santé est grand. Pouvez-vous imaginer qu’en RDC, nous n’avons qu’un seul grand centre hospitalier qui traite des problèmes de nerfs ? Et qui n’est pas non plus accessible à tout le monde. Ici je pense aux enfants qui y accusent certains retards mentaux / ou soit encore ayant des affections liées aux nerfs et qui ne reçoivent pas de soins, qui aujourd’hui sont considérés  par la Communauté comme enfants sorciers. Et si la réflexologie cranio-sacrale peut résoudre certains problèmes du genre, je crois qu’elle a sa place en RDC.

 

2. Formation à WOLUWE. 
Bien qu’ayant participé comme étudiant pendant ces deux journées de formation, mon attention était toute particulière et beaucoup plus axée sur l’équipe des formateurs du CER Belgique.

 

Je pense à Renée, Christine, Didier et à Agnès, comparaison faite à ce qui se fait à Kinshasa. La répartition des tâches/ le formateur extérieur et aussi les finances avec Christine.

 

Ces deux journées ont connu une ambiance toute à fait particulière. Cette action s’inscrit dans la droite ligne et nous restons dans la même vision.

 

3. Avec Marcel Waterschoot ; 
Un moment inoubliable. Le partage focalisé sur le fonctionnement du CER Belgique, activités – organisation – formation – administration – gestion – partenariat avec les autres structures, dans les démarches pour la reconnaissance de la médecine dite non conventionnelle au niveau européen.
En dehors de formation, certaines visites et rencontres étaient prévues. Malgré que nous n’avions pas eu le temps d’échange suffisant avec le fondateur du CER Belgique en la personne d’Yves Vanonpdenbosch.
Mais au moins, nous avions assisté à la réunion de reformed à Anderlecht, où se traitaient les choses importantes pour la reconnaissance dite non conventionnelle, en impliquant aussi les membres affiliés.

 

En plus de la Belgique, j’ai été au Luxembourg pas seulement pour une simple visite mais aussi pour assister à la préparation du Congrès européen des reflexologues qui doit se tenir en 2012 au Luxembourg et la grande partie du temps, il y a eu aussi échange de pratique avec  Fabienne Bouche Dr en biologie médicale sur le cranio-sacral.

 

Il y a eu aussi la rencontre avec la famille Waterschooot, avec Gaétane du Bus et son équipe qui ont financé la formation de Masina avec les mamans et filles mères, dans la partie est de la capitale l’an passé.

 

Je me suis rendu, à la place du Midi, à Matonge Bruxelles où j’ai retrouvé l’ambiance de chez-moi et les cuisines africaines, au Musée de Tervuren, à l'Atomium, à la grande place au Centre Ville de Bruxelles, à Zwet mark et à la ville de Mons, à la Commune de Herve chez Guy Simonis etc…ont émerveillé mon séjour.

 

De retour à Kinshasa le 31mars 2010, j’ai été bien accueilli avec joie par le membre du CER Congo-Kinshasa. Comme je l’ai dit au début, un rêve devenu réalité.

 

Une restitution a été faite à toute l’équipe sur mon séjour en Belgique pendant les 30 jours. 
Quelques recommandations ont été faites sur les perspectives d’avenir et qui seront transmises prochainement.

Au nom du CER CONGO KINSHASA, hommages soient rendus à tous ceux qui ont voulu contribuer d’une façon ou d’une autre à la réalisation de ce rêve. Personnellement, je remercie aussi tous les amis luxembourgeois qui ont participé à l’achat de laptop et tout ce qui a constitué mon lot de voyage.
Dans le plaisir de vous revoir au mois de décembre tous. Ca serait un grand plaisir pour moi.

 

 

 

AVRIL 2009

Marcel et son frère Gérard se sont rendus en R.D.C. dans le cadre d’un projet en faveur d’une Maison recueillant des enfants abandonnés. Par la même occasion, Marcel s’est rendu au CER. Une triste nouvelle nous y attendait : le bras droit de Fabien, Max Kisisa était décédé la semaine précédant notre arrivée. Nous rendons hommage à Max dont la personnalité a joué un rôle important dans la mise en place du CER Congo. Nous présentons à Mammie, sa compagne, à sa famille, à Fabien et son équipe, nos sincères condoléances.

Marcel a donné un cours de base, un cours de spécialisation et une formation sur quelques plantes médicinales.

La session en cours comptait 10 élèves dont 5 infirmières, 1 médecin généraliste, un fonctionnaire de la poste, une herboriste et 2 réflexologues, frère et sœur, pratiquant traditionnellement dans la famille. Les participants étaient très motivés et pourront présenter leur examen de base fin août.

Le CER Congo Kinshasa continue donc à bien fonctionner en autonomie.

 

Décembre 2009

La grande nouvelle est l’organisation d’une session de formation en réflexologie pendant  3 semaines à 60km du siège du CER CONGO KINSHASA.

La session visait particulièrement les mamans et les jeunes filles-mères.
Les Pères Salésiens de Don Bosco (à Masina) ont eu la générosité d’offrir un local et le logement pour les formateurs. C’est déjà eux aussi qui ont permis l’installation du siège social du CER (à Lukunga).

Le projet était financé par des personnes en Belgique sollicitées à l’initiative de Gaétane du Bus. Un rapport financier lui a été transmis par Fabien.
A l’occasion de cette session, Fabien MUKEDI, le président et formateur a entamé la formation de 2 assistants : Maman Jeannette GBIZALUGO  et Mr. François NSAWAYA.

C’est un grand pas dans le développement du CER.

22 personnes ont participé à cette session et 18  se sont présentées à l’examen théorique et pratique en fin de session. Elles ont reçu un certificat de participation.

A l’occasion de cette session, l’Antenne Masina du CER a été créée. 6 personnes élues en assureront la gestion.

Fabien compte organiser  en juillet 2010 une nouvelle session de base et une session de spécialisation pour les candidats de cette année qui pourront ainsi accéder au « Diplôme en Réflexologie ». Il espère que Marcel pourra venir l’assister  pour la spécialisation.

Fabien a également profité de l’occasion pour présenter notamment le pyrèthre d’Afrique pour lutter contre le paludisme.